4 types de palans à connaître absolument

Dans de nombreux secteurs, les professionnels sont amenés à soulever de grosses charges régulièrement. Parmi ces domaines d’activité, on compte, entre autres, la mécanique automobile. Ici, les as de la mécanique peuvent donc avoir besoin de soulever un moteur, ou même une voiture tout entière, par exemple. Pour cela, ils doivent bien évidemment à tout prix avoir recours à un appareil de levage. À ce propos, le palan constitue un excellent choix, car il permet de lever n’importe quel poids. Avant de s’offrir ce genre d’outil, il est toutefois bon de savoir qu’il se décline en plusieurs types sur le marché. Voici justement ceux à connaître absolument.

Le palan à moteur électrique

Parmi les différents types de palans disponibles sur le marché, on compte ainsi tout d’abord le palan électrique. Comme son nom le laisse entendre, il est équipé d’un moteur électrique suffisamment puissant pour soulever, même d’importantes charges. Il se dote aussi généralement d’un système de réglage de la vitesse de levage. Dans la plupart des cas, il y a deux vitesses de fonctionnement, dont lente et rapide, et un arrêt d’urgence. Ce produit fait actuellement partie des appareils de levage les plus utilisés par les professionnels. La raison est simple, il présente de nombreux avantages bien captivants. Il faut savoir qu’il s’agit du matériel à privilégier si on est en quête d’un outil à employer régulièrement et pour des manœuvres nécessitant de la précision. Effectivement, sa vitesse lente est spécialement dédiée au positionnement précis de n’importe quelle charge. À noter qu’il peut être à câble ou à chaîne.

Le palan manuel

À part le palan électrique, on compte également le palan manuel. Comme son nom l’indique, cet équipement est bien entendu idéal pour une utilisation ponctuelle ou un usage dans un endroit dépourvu de toute source d’énergie. En règle générale, ce type d’appareil de levage présente une capacité limitée de seulement 6 tonnes avec une hauteur maximale de 6 mètres. Néanmoins, il a l’avantage d’être nettement plus léger et compact par rapport au modèle précédent. Il se transporte de ce fait plus facilement. Il est bon de souligner que le palan manuel est dans la majorité des cas à chaîne. Son actionnement se fait souvent par un levier permettant de réduire de manière efficace l’effort à exercer. Toutefois, il peut aussi se faire directement à l’aide d’une chaîne sans fin qu’il faut coulisser dans le sens adéquat. À noter que la chaîne est remplacée par une corde sur certains appareils.

Le palan hydraulique

Pour ceux qui sont à la recherche d’un appareil de levage à la fois silencieux et robuste, le palan hydraulique constitue un excellent choix à privilégier. Grâce à sa grande résistance, ce matériel peut très bien être utilisé dans des environnements extrêmes sans le moindre souci. Il en est de même pour les zones à fort risque d’explosion, par exemple. La solidité de l’outil lui procure d’ailleurs une longue durée de vie, ce qui fait de lui l’un des palans les plus rentables du marché. Pour fonctionner, il a bien sûr besoin d’une source hydraulique adaptée à proximité. Malheureusement, tout comme le palan électrique, qui doit impérativement être branché sur une prise électrique, il ne peut donc pas être employé n’importe où, contrairement au modèle manuel. Néanmoins, il a en général une grande force de levage lui permettant de soulever de grosses charges.

Le palan pneumatique

Pour se mettre en marche, ce type de palan requiert une alimentation en air comprimé, d’où son nom. On s’en sert dans la plupart des cas dans les zones présentant des risques d’explosion. Le principal avantage du palan pneumatique est qu’il combine les atouts du modèle électrique avec ceux du modèle hydraulique. En d’autres termes, il offre à la fois une grande précision, une robustesse impeccable et une discrétion bien digne de ce nom. Il peut très bien faire face à l’humidité et à la poussière. Toutefois, pour qu’il soit toujours en bon état de marche, ses filtres à air doivent à tout prix être nettoyés régulièrement. Il est à souligner que ce type de matériel propose généralement une vitesse de levage plus élevée que le modèle électrique. Aussi, en cas d’absence d’un réseau d’air comprimé, il est nécessaire de le coupler à un compresseur d’air adéquat.

Leave a Comment